Te voler un dernier baiser vaporeux

J’en ai ressentie l’envie folle

Mais je n’ai point osé, petit bémol.

T’enlacer une dernière fois

Avant de partir chacun de notre côté

Dans tes bras tendrement  m’éterniser.

Te murmurer quelques tendres sortilèges

Pour que ces mots résonnent en toi

Que tu ne les oublies pas jusqu’à l’autre fois.

Un dernier contact de nos lèvres ou de nos chairs

Peu importe, juste un petit rien inoubliable

Quelque chose à songer et à ressasser, insatiable.

Mais je n’ai point osé tout cela, petit bémol…

Fontaine_Sub_C3_A9___Reims